Accompagnement professionnel

« Nous cherchons seulement quel sens précis notre conscience donne au mot « exister », et nous trouvons que, pour un être conscient, exister consiste à changer, changer à se mûrir, à se créer indéfiniment soi-même. »
Henri Bergson

L’accompagnement professionnel se fait à partir des formes principales du bilan de compétences, du coaching, de l’orientation professionnelle, de la gestion et du développement de carrière, de l’outplacement et de l’inplacement, du conseil (ou consulting), du travail social, de la médiation. 
Son objet est de maintenir ou d’améliorer les compétences de la personne (ou de l’équipe) afin de développer ses aptitudes, de lui permettre de s’adapter à une situation nouvelle ou de l’orienter dans la prise de décision ou la résolution de difficultés, exclusivement professionnelles.

L’accompagnement professionnel présuppose la maîtrise de connaissances approfondies au vu de la compréhension de problématiques psychologiques, organisationnelles, économiques et sociales, ainsi que celle de compétences d’analyse des demandes, de mise en œuvre de dispositifs, d’utilisation d’outils et de procédures spécifiques (orientation, insertion, évaluation, bilans, validation), d’intervention et de communication orales. 
L’accompagnement professionnel est une discipline incluse dans la notion et les métiers de l’accompagnement.

L’interlocuteur praticien sera choisi non seulement au vu de sa formation, laquelle sera fondée de comprendre des éléments de psychopathologie pour que soient dessinées les contours de son activité, de son expérience en organisation, qui sera enrichie de la compréhension d’analyse systémique, et surtout de ses principes déontologiques, qui laisseront une large place aux question du transfert (psychanalyse) et des cadres, mais également à la qualité de la relation qu’il aura su instaurer avec le client (intersubjectivité précise, confiance acquise). Compte tenu du nombre limité de séances, il est nécessaire pour le client de poser clairement des objectifs pouvant être évalués sur les résultats obtenus.  C’est même ce qui caractérise l’accompagnement professionnel.
 Dans ces circonstants, l’appartenance des professionnels à des instituts, des sociétés, des associations semble être la règle, sans exclusion de pratiques libérales, toutes étant ponctuées en tant que de besoin d’échanges de pratiques, de supervisions et d’un travail personnel (analytique) soutenu.

NK – Institut Français de Psychanalyse ©

Écrivez-nous :
Contact