Valois Robichaud – Parcours

Valois Robichaud : Gérontologue, Formateur, Psychothérapeute ACP, Ecrivain.

Valois Robichaud

Son parcours professionnel s’est enrichi au fil des ans comme professeur et chercheur en sciences de l’éducation, spécialement en andragogie et en gérontologie sociale d’orientation psychanalytique.
Né en Acadie dans la province du Nouveau-Brunswick (Canada), il bénéficie depuis son enfance d’une formation classique reçue des communautés religieuses venues de Lyon, de Paris, de Québec et Montréal, héritage du siècle des Lumières.
Ses origines historiques et culturelles le rapprochent plutôt de la France, qu’il appelle toujours sa «mère-patrie».

Sa longue carrière de professeur en sciences de l’éducation (largement inspirée par les travaux de Piaget, Montessori, Freinet, Dewey, Feuerstein et Rogers), lui a valu d’être reconnu par ses pairs pour le Prix d’Excellence en Enseignement à l’Université de Moncton.
Dès les années 1980 auprès des Pères Sainte-Croix, il entreprend une longue analyse : le Mouvement PRH (Personnalité et Relations humaines – André Rochais, France) ; il suit des cours à l’Université de Sherbrooke, puis à l’Université de Montréal (en théologie). Depuis ce temps, il n’a pas cessé de progresser dans la relation à soi et à l’autre grâce à l’accompagnement et à la recherche.
Depuis l’an 2000, dans l’esprit de sa thèse de doctorat, il a colligé un ensemble de données et d’observations cliniques, fondement des 9  ouvrages qu’il a publiés sur la relation à soi et à l’autre, au cœur même de la relation d’accompagnement thérapeutique-analytique.
Sa rencontre avec André de Peretti en 2012, à Paris, fut déterminante dans son parcours littéraire et sa pédagogie de l’accompagnement thérapeutique. A la fois pédagogue et écrivain, il est le père de la psychosociologie en France. il a eu de longs entretiens avec lui, et le considère comme un père spirituel.
Les travaux de Françoise Dolto l’ont grandement influencé dans ses approches pédagogiques lors de la formation des maîtres à la Faculté des sciences de l’éducation.
À Grenoble et à Lyon, les professeurs Michel Philibert, Henri Claustre, Charles Hadji et Guy Avanzini, l’ont enrichi et inspiré dans la création de ses contenus de cours universitaires.
La découverte des travaux du psychiatre italien Roberto Assagioli sur la psychosynthèse l’ont influencé dans la relation et le travail thérapeutiques.
Docteur en sciences de l’éducation, diplômé en gérontologie sociale à Grenoble et ayant connu le Docteur et Professeur René Schaerer et approfondi ses œuvres, il a eu le bonheur de créer au Canada le mouvement JALMALV (Jusqu’à la Mort, Accompagner la Vie) dont les fondements puisent, entre autres, dans la psycho-gérontologie, la psychiatrie et la  psychanalyse.
Il a soutenu sa thèse de doctorat «Pour une éducation permanente jusqu’aux derniers âges de la vie» avec la mention «Très honorable».
Boursier de la reine Élizabeth II et boursier du gouvernement Français, il a d’abord poursuivi ses études de 2ecycle aux États-Unis et de 3ecycle en France.
Fondateur des Universités du Troisième Âge en Acadie, (dont Pierre Véllas est le fondateur en France en 1973), il note ses observations et recherches à partir des réflexions et des réalités psychiques de ses étudiants.
Pendant 3 ans, il a suivi une formation à l’École internationale de l’Approche non directive créatrice (CRAM), à Montréal.
La formation en psychogérontologie à Lyon auprès de la Professeure Hélène Redoul et du gérontopsychiatre Louis Ploton inspire et enrichit ses interventions cliniques.
Son ouvrage «Les besoins psychiques de l’adulte vieillissant» est reconnu  comme une contribution aux questions éthiques du vieillissement en milieu de soins gériatriques.

La correspondance entre Carl Gustav Jung et Sigmund Freud est pour lui une évidence dans l’histoire de la psychanalyse. Les travaux de Carl Gustave Jung sur l’âme en psychologie analytique l’ont influencé dans l’écriture de son ouvrage «L’ego au cours des âges de la vie—vers une spiritualité du cœur».
Comme psychothérapeute, il privilégie le travail thérapeutique à long terme, parce qu’il croit que l’accompagnement véritable de la personne se situe au cœur même de l’histoire du sujet. L’inconscient et l’enfance sont les fondements de tout chemin d’humanité.
Les formations obtenues en Californie au Center for the Studies of the Person (CST), Carl Rogers, lui offrent une fenêtre sur les réalités de la subjectivité humaine et la complémentarité des approches en sciences du comportement.
Étant profondément un être ouvert, son travail de psychothérapeute s’inspire de plus en plus de la contribution de Sigmund Freud sur l’inconscient et de Jacques Lacan sur l’attention spécifique aux problèmes du langage.

France : 07-88-69-88-78  Canada : 506-336-9833
Courriel : valoisleonrobichaud@yahoo.ca
Site internet : www.valoisrobichaud.ca

Copyright

34RL1H3  Copyright Institut Français de Psychanalyse