Laboratoire de psychanalyse et de psychopathologie fondamentale

Laboratoire de psychanalyse et de psychopathologie fondamentale

Institut Français de Psychanalyse©

« Il est plus nécessaire d’étudier les hommes que les livres »
Maxime de La Rochefoucauld

Le laboratoire de psychanalyse et de psychopathologie fondamentale est une instance dépendant de l’Institut Français de Psychanalyse, émanation de son séminaire permanent et développe les concepts de la psychanalyse classique, de la psychopathologie fondamentale et de l’épistémologie de ces deux disciplines. Le laboratoire fonctionne en lien direct avec les responsables des thèmes au programme. Il consiste en lectures et commentaires.
Chaque thème, sur lequel travaillent au moins deux personnes, est fondé sur la lecture de textes d’auteurs, d’articles existants ou d’interventions des participants du séminaire mensuel au thème du laboratoire, lequel est défini pour l’année universitaire.
L’organisation interne des sessions du laboratoire suit régulièrement la structure Lecture – Discussion – Questionnement.
Le travail de laboratoire peut faire l’objet de conclusions, de publications d’écrits, d’interventions en séminaire.
Il revient aux personnes intéressées par l’un ou l’autre des thèmes traités d’adresser un mail à l’adresse électronique notée « contact »  en bas de page pour obtenir tous renseignements d’inscription et d’organisation.

La psychopathologie

Psychopathologie est composé de psycho (psychépsuché), de pathos (la souffrance, la maladie), de logos (langage, étude). Dès l’abord, la psychopathologie est faite de conflit entre le psychique (le vivant), la souffrance (la menace mortifère), le logos (résolutoire) ayant le rôle de tiers, exclu a priori, qu’il s’agit de réintégrer comme pouvant être une façon de décrire (puis de dis-penser) le symptôme, signe d’un trouble.
Le diagnostic, manière de cataloguer, va porter sur la clinique psychiatrique et nommer le trouble, comme le feront à sa suite les enseignants de la structure et les auteurs de manuels. La psychiatrie isole et hiérarchise les symptômes pour les grouper en syndromes.
Nous verrons que le fait de fixer une certaine composition de personnalité à partir d’une étiquette diagnostique présupposée, n’est en réalité qu’un devenir possible, non permanent, du trouble.
Le symptôme est le signe d’un trouble, c’est le phénomène particulier qui provoque dans l’organisme un état de déséquilibre.
Le syndrome est un groupement de signes, la réunion d’un groupe de symptômes qui se produisent pendant un même laps de temps.
La sémiologie est l’étude des signes du trouble en question.
La nosographie concerne la classification méthodique de la maladie selon des critères d’exclusions, d’inclusions et de différences. Elle permet de constituer des entités distinctes entre la maladie de la normalité, Freud ayant d’abord constitué son matériel scientifique à partir de la nosographie de Kraepelin (psychiatre allemand).
La nosologie est la science sur laquelle repose la nosographie. C’est l’étude des caractères distinctifs qui permettent de définir les maladies, les syndromes, les troubles.
L’étiologie est l’étude des causes de la maladie, son origine. C’est l’une des pistes d’investigation privilégiée par les psychanalystes.

Les thèmes de recherche de l’Institut Français de Psychanalyse© sont les suivants :

2005 – 2006
« Comment intervient le psychanalyste » – Responsable : Barek Tounsi

2006 – 2007
« Place de l’autre dans la constitution du moi » – Responsable : Nicolas Koreicho

2007 – 2008
« Le corps et la psychanalyse » – Responsable : Nicolas Koreicho

2008 – 2009
« Addictions, dépendances, émancipations «  – Responsable : Nicolas Koreicho

2009 – 2010
« Rencontre entre générations : un possible ? » – Responsable : Guy Decroix

2011 – 2012 :
« Technique psychothérapeutique et technique psychanalytique » – Responsable : Nicolas Koreicho

2012 – 2013 :
« La différence des sexes » – Responsable : Nicolas Koreicho

2013 – 2014 :
« Psychopathologie et psychanalyse » – Responsable : Nicolas Koreicho

2014 – 2015 :
« Le symbolique, le symptôme, l’autre » – Responsable : Nicolas Koreicho

2015 – 2016 :
« L’œdipe » – Responsable : Nicolas Koreicho

2016 – 2017 :
« Le narcissisme » – Responsable : Nicolas Koreicho

2017 – 2018 :
« Les pathologies du narcissisme » – Responsable : Guy Decroix

2018 – 2019 :
« Le corps et ses limites » – Responsables : Guy Decroix et Nicolas Koreicho

2019 – 2020 :
« Corps, affect et mémoire » – Responsables : Guy Decroix et Nicolas Koreicho

2020 – 2021 :
« Textes freudiens sur les pulsions » – Responsable : Nicolas Koreicho

2021 – 2022 :
« La question des limites en psychanalyse » – Responsable : Nicolas Koreicho

Pour s’inscrire, prendre contact avec les responsables sur :
Contact

 34RL1H3   Copyright Institut Français de Psychanalyse