Vincent Caplier – Parcours

Vincent Caplier

Vincent Caplier : Psychanalyste – Hôte.

Rompu à l’exercice de la société civile, son parcours est une lente élaboration d’une polysémie du faire, où la psychanalyse, impérieuse, s’est imposée comme une nécessité. Un apprentissage expérientiel, un travail radical de mise en tension des savoirs en faveur de la pratique.

Bien que prédisposé aux sciences, il ne peut faire l’économie de la créativité et perçoit rapidement l’enfermement d’un parcours « maths sup ». L’hypotaupe répond insuffisamment  au désir. Il collabore au Festival International du Film d’Amiens, anime des actions au sein d’un réseau de salles d’Art et Essai et participe aux programmes pilotes de pédagogie et d’éducation à l’image en direction du jeune public. En parallèle,  en pleine épidémie de  ”peste rose”, il coordonne la création du comité AIDES de Picardie, assurant la mise en réseau et la formation des premiers intervenants.

De l’élan des jeunes années, il opère un choix pragmatique. Féru de nouveaux médias et de culture numérique, il devient faciliteur web pour de grands comptes avant d’intégrer un groupe de presse. De la société de communication, il retient l’économie du savoir qu’il met à profit.
À l’autodidaxie, il adjoint une patiente autoanalyse reprise créatrice et réflexive de la complexion du sujet social. Un glissement s’opère et se formalise.

Sa réflexion est empreinte de territorialité, entre philosophie du quotidien, questions environnementales, développement durable et liens relationnels. L’ouverture en 2010 d’une maison d’hôtes éco-responsable en est la concrétude d’une conception du tiers lieu. Un lieu de vie, de travail, de recherche, d’accueil et d’échanges débordant le simple champ du tourisme d’une société de loisirs. Une pratique des communs dont il engage les principes dans des projets collectifs, à la fois comme élu et citoyen.

Naturellement, son travail porte un intérêt particulier à l’estime, au point de jonction de l’intime et de l’extime. L’entrée en analyse est un passage à l’acte qu’il aborde sous l’angle intersubjectif de la médiation et de la co-construction. Un travail sur soi, de soi à soi, qui trouve bénéfice à l’accompagnement. Concédant l’utilité d’une certaine forme de flexibilité, il se propose de recevoir cette expression et d’en accueillir la parole au sein de différents cadres, au cours de séjours au sein de sa maison d’hôtes en Picardie maritime, sur rendez-vous à Amiens ou par procédés d’échanges à distance.

Contact : 0972 616 616 – info@analysebuissonniere.fr
www.lesmazures.com

Copyright

34RL1H3  Copyright Institut Français de Psychanalyse